Archives de catégorie : Southampton

La cathédrale de Southampton

Les évènements relatés dans ce billet se déroulent quelques jours après mon emménagement dans mon appartement, c’est-à-dire dans la semaine du 25 août. Écrire est un peu plus chronophage que je le pensais, et ma procrastination naturelle ne m’aide guère. Veuillez donc excuser ce retard. J’ai encore quelques autres billets en tête, que j’essaierai de sortir au plus vite.

Visite de la vieille ville

Fraichement installé dans ma maison étudiante (shared house, que ça s’appelle par ici), je continue donc mon périple en décidant de faire le tour de la ville. Cette dernière ayant été largement bombardée en 1940, je suis curieux de savoir ce qu’il reste de la vieille ville. Pas grand chose, malheureusement. Le plus impressionnant est la Bargate, se dressant au milieu des commerces de l’High Street. Je ne sais par quel miracle elle a survécu, mais ce monument qui était autrefois la porte d’entrée principale de la ville semble être un des seuls rares vestige de l’histoire de Southampton.

    The Bargate, côté Sud, porte d'entrée principale de Southampton — CC-BY-SA, HgO

The Bargate, côté Sud, porte d’entrée principale de Southampton — CC-BY-SA, HgO

Continuer la lecture

Voyageur

La traversée

J’ai toujours rêvé de voyager, de partir découvrir le monde. J’avais même appris l’espéranto pendant quelques mois, dans l’espoir de peut-être rencontrer des gens de toutes les cultures. Hélas, je me rendais compte qu’apprendre une langue en autodidacte n’est pas chose aisée. En outre, j’avais négligé le fait que la majorité des gens ne connaissent pas ou ont des à priori sur cette langue, ce qui n’aide pas à la pratiquer. Au final, il s’avère que vouloir apprendre l’espéranto relève plus du combat idéologique qu’autre chose. Et c’est dommage.

Depuis que j’ai découvert internet, je rêvais de tenir un blog et d’écrire, et montrer que j’existe. Mais pas n’importe quel blog : un blog que j’aurais créé, programmé de mes petites mains. Dès que j’avais du temps libre, je codais. J’apprenais et programmais presque toute la journée, mais sans jamais être content du résultat. Lassé, et épuisé par les cours à l’unif, je finis par abandonner l’idée.

Aujourd’hui, d’une façon assez brutale et d’une manière que je n’aurais jamais imaginée, ces deux rêves se matérialisent. Continuer la lecture