Archives par étiquette : Terry Pratchett

Le régiment monstrueux

J’ai lu votre compte-rendu. Croyez-vous possible que toute une nation soit folle ? — Terry Pratchett, Le Régiment Monstrueux

Il est rare — en fait, impossible — qu’un livre de Terry Pratchett vous laisse indifférent. Au travers de son univers alternatif où le monde prend la forme d’un disque reposant sur le dos de quatre éléphants, eux-même juchés sur une tortue géante voguant paisiblement par delà le multivers, l’auteur de fantasy parvient toujours à dresser une critique de la société juste et sincère, comique et sérieuse, comme un miroir difforme et dérangeant, mais toujours amusant. Terry Pratchett étant un écrivain prolifique — avec pas loin de quarante-deux bouquins pour sa seule saga du disque-monde —, il est plus que difficile de dire quel serait mon livre préféré.

Néanmoins, si je ne devais en choisir qu’un — faisant fi de la torture psychologique que cela engendrerait en moi — ce serait certainement Le Régiment Monstrueux1. Continuer la lecture


  1. Toutefois, le fait que ce soit le dernier livre que j’ai lu y joue sans doute un peu pour beaucoup. 

Un cerf, New Forest — CC-BY-SA, HgO & Alexis

Le sanctuaire des cerfs

Me voici à nouveau sur la route, accompagné pour un temps de mon frère Alexis, en direction de la New Forest. Comme mentionné dans mon premier billet, la New Forest est une immense réserve naturelle se trouvant à l’Ouest de Southampton. Il y a près d’un millénaire de cela, Guillaume Le Conquérant fit de la New Forest une forêt royale et lieu de chasse privée. Ceci signifie que la forêt appartient à la famille royale. Mon guide m’explique par ailleurs qu’une sorte de système féodal est encore d’application de nos jours. Par exemple, le Lord Montagu percevrait encore des redevances de ses sujets locaux. Les anglais me semblent quelques fois vivre au Moyen-Âge…

Mais voilà que nous arrivons à Lyndhurst, qui se trouve pile au centre de la forêt ! Le temps pour nous d’acheter quelques cartes de randonnée en vue de nous rendre à Minstead, quelques kilomètres plus au Nord. C’est en effet dans ce hameau qu’est enterré Sir Arthur Conan Doyle, le père littéraire de Sherlock Holmes. Mais avant de quitter la ville, nous apprenons que c’est précisément ici, à Lyndhurst, qu’est enterrée Alice Liddell, la petite fille qui inspira à Lewis Caroll « Alice au pays des merveilles ». Fait amusant, la tombe est recouverte de rosiers rouges et blancs, certainement un clin d’œil au livre.

La tombe d'Alice Liddell, couverte de roses rouges et blanches — CC-BY-SA, HgO

La tombe d’Alice Liddell, couverte de roses rouges et blanches — CC-BY-SA, HgO

Continuer la lecture